De retour d'Istanbul, je deviens nostalgeek

Je dois me réhabituer à un style de vie beaucoup plus calme en ce mois de juillet chômé de bout en bout. C'est pour moi l'occasion de réécouter les groupes turcs qui m'ont accompagné cette année... J'ai surtout une mémoire auditive.

Allez, en premier lieu, le coup de coeur, et comme le titre de ce blog fait évidemment référence à IAM, je me dois d'évoquer Ceza, LE maître du rap turc, le plus brillant et le plus influent. Il s'est fait connaître avec le titre Holocaust, une vraie tuerie que l'on retrouve dans le film Crossing the Bridge de Fatih Akin.


Ceza - Rapstar (super quality logosuz)

 

C'est surtout vers la fin de mon séjour que j'ai pu découvrir la richesse de la scène turque, pour sortir des grands chanteurs de variété comme Ibrahim Tatlises, ou des chanteuses à la mode arabesk, dont les Turcs raffolent. Mais la jeunesse turque a ses propres idoles. C'est grâce aux festivals qui ont lieu dans les universités d'Istanbul au printemps, avec pleins de concerts gratuits, que j'ai pu avoir un aperçu de ce que les ados et les jeunes turcs écoutent (en-dehors de tous les standards pop américains, bien entendu).

Duman, le groupe de rock le plus populaire de Turquie, serait un peu l'équivalent en France du bon vieux Noir Désir. Vu en concert à l'université de Boğaziçi.


Duman - Aman aman

 

Pas mal non plus, un groupe de Ska turc, Athena, assez déjanté aussi. Les pogos fusent de toute part en concert ! Vu au festival de Galatasaray Lisesi.


Athena - Arsız Gönül HD video

 

Enfin, lui n'est pas turc mais on l'entend partout, Shantel est un DJ allemand qui mixe des musiques des Balkans. Istanbul c'est un peu sa maison, il faisait des DJ sets tous les mois à Babylon, une salle de concert située à deux pas de mon appartement. Mais j'ai pu le voir en concert au festival de l'université de Yıldız Teknik (en réalité c'est un véritable escroc en concert). Voici le clip de son plus gros tube, tourné d'ailleurs à Istanbul.


Shantel - DISKO PARTIZANI