Je me suis rendu sur les lieux en fin d'après-midi, en traversant toute l'avenue d'Istiklal. La panique s'était déjà envolée, et la foule a déjà recommencé à envahir le quartier comme d'habitude, comme si de rien n'était. L'attentat a effectivement visé le lieu où se rassemblent les forces de police quand il y a des manifestations (fréquentes). Même si la place de Taksim en elle-même est souvent bondée, ce coin-là, tout entouré de bandes jaunes de la police aujourd'hui, n'est pas un lieu de grand passage, surtout un dimanche matin. Donc très clairement le but était de faire le moins de victimes civiles possibles. Apparemment les indépendantistes kurdes sont fortement soupçonnés (la trêve qu'ils avaient décrétée cet été se terminait ce weekend). Mais il n'y a pas de grande panique apparente.

DSCN0828        DSCN0829